Le deuil périnatal ou deuil de maternité – c'est quoi ?

On parle de deuil périnatal ou de deuil de maternité lors de la disparition d'un embryon, d'un fœtus ou d'un décès de bébé pendant l'accouchement ou les jours qui ont suivi la naissance.

Comme toute grossesse est un symbole, une promesse de vie, ne pas « faire naître » amène à une souffrance particulière et bouleversante. C'est comme si le rendez-vous avec une nouvelle vie était un rendez-vous avec la mort. L'enfant déjà parlé, rêvé, imaginé, ne sera jamais vu, tenu dans les bras, touche, câliné. L'annonce de la mort du bébé attendu avec joie, plonge les parents dans un immense désespoir, souvent accompagné d'une forte culpabilité et d'un sentiment d'échec.

Ce deuil est un deuil bien particulier, car il n'est pas comparable à celui qui fait suite à la perte d'un être aimé. Il n'y a pas de vécus en commun avec l'enfant mort, pas de souvenirs. Cette mort est vécue par les mères comme une rupture brutale de la grossesse, comme une véritable mutilation narcissique, comme si elles perdaient une partie d'elles-mêmes. Et aussi comme la fin d'un avenir, d'un projet, d'une joie. Malheureusement, encore de nos jours, ce deuil est souvent méconnu par l'entourage qui ne sait pas mesurer la véritable souffrance dans laquelle se trouve la mère en particulier, mais aussi père, les frères et sœurs du bébé décédé. Cette incompréhension face à laquelle se trouvent souvent ces parents, ne peut qu'augmenter leur souffrance et leur sentiment de solitude.

Ces mères et pères ont besoin d'une écoute professionnelle et aussi d'un réseau leur permettant de rencontrer d'autres parents qui sont eux aussi passés par cette épreuve terrible et traumatisante.

Et voici un lien : http://lenfantsansnom.free.fr